9 février 2013

Le saumon mutant, nouvel avatar de la consommation alimentaire aux USA…

saumon arctique
Saumon arctique.
Les États-Unis sont sur le point d’offrir au monde un nouveau cadeau empoisonné : le premier saumon génétiquement modifié, qui pourrait non seulement menacer la santé des consommateurs mais aussi décimer la population des saumons sauvages.

La porte serait ainsi grande ouverte à l’introduction d’autres aliments d’origine végétale ou animale, génétiquement modifiés, dans le monde entier…


Il sera fumé ou pas mais il sera génétiquement différent de ses congénères sauvages. Le saumon transgénique - d’origine américaine – risque d’être présent sur les étals planétaires car la Food and Drug Administration (FDA),  l’autorité suprême pour la nourriture et les médicaments sur le territoire américain, devrait donner prochainement son feu vert à la consommation de ce poisson dont le patrimoine génétique a été modifié par l’homme.

Si l’on excepte le cas très particulier des huîtres dont on a augmenté  le nombre des chromosomes (huitres triploïdes), ce saumon d’un autre genre sera le premier animal transgénique proposé à la consommation. Les différents animaux transgéniques créés jusqu’ici l’étaient à des fins de recherche scientifique ou de production de médicaments. 

Le secteur des biotechnologies a déjà dépensé des millions de dollars en lobbying afin que les États approuvent ses organismes génétiquement modifiés. Ce nouveau saumon est leur nouvelle poule aux œufs d’or. Protégé par brevet depuis 1996, il a été créé par des généticiens d’AquaBounty Technologies, une société américaine qui s’est fixée comme objectif d’utiliser toute la gamme des techniques disponibles pour augmenter la production et la rentabilité de l’industrie aquacole.
Ce poisson a déjà un nom de marque (AquAdvantage® Salmon). C’était au départ un saumon Atlantique (Salmo salar), une espèce présente dans les zones tempérées et arctiques de l'océan qui est élevé de façon intensive, en Norvège principalement.

Il grandira deux fois plus vite que le saumon naturel et aucun scientifique ne connaît les conséquences à long terme de sa consommation sur la santé. De plus, si ces saumons adultes et leurs œufs se retrouvent dans la nature, ils pourraient décimer des populations entières de saumons sauvages. Pire encore, une fois qu’ils seront dans les supermarchés, il sera extrêmement difficile de distinguer ces saumons modifiés des saumons « naturels ».
Tout laisse à penser que sa commercialisation relancera le débat sur les risques sanitaires et environnementaux inhérents à la consommation d’organismes végétaux génétiquement modifiés ou d’animaux obtenus à partir de la technique du clonage. En effet, une fois qu’il sera mis sur le marché, il sera encore plus difficile de bloquer les autres aliments transgéniques, comme les viandes OGM.
Pourtant, la FDA américaine s’apprête à le déclarer propre à la consommation sur la base de recherches financées par la même entreprise qui a fait naître cette créature !  
Petite lueur d'espoir tout de même, la FDA doit aussi prendre en compte l’opinion publique avant de rendre sa décision définitive. Or, les consommateurs, les défenseurs de l’environnement et les pêcheurs sont de plus en plus nombreux à appeler le gouvernement à rejeter la commercialisation de ce saumonstre…


Signer la pétition ICI


Photo Creative Commons par Yahoo Images


Lire toutes les infos du blog :
> Les 25 derniers articles
> Tous les articles

Aucun commentaire: